­

NOTRE VISION

Sogilis : notre histoire

Sogilis, aujourd’hui, c’est une trentaine de personnes. Ce sont des périodes intensives pour créer des logiciels de pointe, des kilos de croissants savourés, la contribution à des applis et des produits innovants, des fous-rires partagés… Sogilis, c’est l’histoire d’une société de service qui a décidé de casser les codes et de l’assumer haut et fort. Parce que proposer, innover, découvrir, partager, se tromper, c’est un quotidien qui nous motive tous. Retour sur 8 années passionnantes.

 

La genèse de Sogilis : la mise en place d’une culture d’innovation

Le constat : des pratiques peu envieuses et l’envie de faire autrement

En 2008, les fondateurs de Sogilis, tous développeurs passionnés, font le même constat : le monde du logiciel souffre d’un gros manque d’industrialisation. Décisions court-termistes, choix techniques ne permettant pas de respecter les deadlines, pratiques peu envieuses… Les collages de rustines sont nombreux. Les 3 créateurs ont la volonté de renverser cette tendance en visant l’excellence technique, la qualité et le respect des contraintes. Ils souhaitent également travailler différemment, parce que qualité, expérience, humain, relation client et liberté devraient pouvoir rimer ensemble.

“Et si on développait pour nos clients des logiciels fiables et robustes dans la durée ?”
L’histoire de Sogilis commence. Le premier leitmotiv ? Créer des logiciels fiables et sur mesure qui tendent vers du zéro défaut, dont on réduit les coûts de maintenance sur le long terme. Le focus est porté sur les usages et les contraintes des clients, afin de créer des produits qui touchent leur marché et permettre aux clients d’être rentables.

 

©www.levetchristophe.fr

 

La croyance : devenir acteur pour proposer des solutions adaptables de qualité

Faire ensemble, main dans la main avec nos clients. Viser l’excellence technique de façon non négociable : voici notre recette afin de générer leur enthousiasme. En parallèle, ce qui fait vibrer l’équipe, ce sont des valeurs partagées, une vision commune du développement logiciel, l’ambiance et la liberté d’initiative donnée à chacun. Depuis le début, et assez naturellement, nous travaillons principalement avec des start-up, notamment sur des applications web. La passion pour l’innovation et le code anime les membres de l’équipe, quels que soient leurs diplômes : seules les compétences sont importantes. L’équipe fait partie intégrante de celle du client lors d’un projet, avec l’envie de transmettre bonnes pratiques et rendre ainsi le client autonome. À chaque problème rencontré, une juste solution. Co-construire, proposer, innover, apprendre. “Un terreau fertile à l’innovation”, selon Christophe.

 

©www.levetchristophe.fr

 

Une rencontre qui va nous propulser

Quand une PME rencontre un grand groupe

Forte de ces convictions assidûment défendues, Sogilis a l’opportunité, en 2009, de rencontrer un grand groupe leader dans le développement d’équipements avioniques, grâce à la confiance de prescripteurs qui décident de donner une chance à une petite société comme la nôtre, 5 personnes à l’époque. Le premier projet externalisé à Sogilis, un module embarqué dans un gros avion européen très récent, est livré au client. C’est la première fois qu’un sous-traitant livre un projet dans les délais, sans aucun bug par rapport à la spécification, avec un niveau de qualité au-delà des exigences contractuelles.

Cette rencontre n’aurait pas été possible si nous n’avions pas décidé de partager nos valeurs. Depuis 2008, Sogilis est impliquée dans l’écosystème logiciel grenoblois, et active en particulier au sein d’initiatives autour des méthodes agiles, dont le CARA (Club Agile Rhône-Alpes). Rapidement, l’expertise des développeurs de Sogilis a donné l’opportunité de travailler sur des projets de logiciels embarqués critiques. Cette rencontre est un exemple illustrant bien nos pratiques. Le livrable du projet, accepté du premier coup par le client final, permet un baptême du feu réussi. En 2013, nous apprenons que nous détenons la meilleure note fournisseur de France chez ce grand groupe, pour la constance des résultats (toujours dans les délais, niveau de qualité toujours élevé, coûts respectés, …). Mais alors, quelles pratiques permettent de tels aboutissements ?

 

Une culture du développement ancrée et partagée

Bien que nos équipes soient amenées à travailler sur des logiciels pour des métiers parfois très éloignés, notre vision du développement logiciel est toujours identique, et c’est cela qui fait notre force et notre cohésion. Les logiciels nécessitent des tests automatisés. Binômer est indispensable, notamment pour transmettre la connaissance et améliorer l’efficience des équipes. Le feedback fréquent du client est primordial, grâce à des livraisons régulières à chaque itération. La liste de nos croyances est longue, tout comme nos pratiques d’ingénierie logicielle, c’est pourquoi il ne serait pas sage de les évoquer dans cet article.

Ce qui est essentiel, c’est de travailler avec des clients qui ont conscience de l’importance d’avoir un haut niveau d’exigences en termes de qualité : elle n’est pas négociable, ce n’est en aucun cas une variable d’ajustement pour tenir les délais. Au début de chaque projet, nous déterminons le niveau de qualité requis en fonction du contexte et les pratiques associées. Un logiciel embarqué dans un avion n’aura pas les mêmes contraintes qu’une application web, et une preuve de concept ou un prototype n’ont pas de contrainte de réutilisation.

La remise en question, le partage des bonnes pratiques, nous ont également amené à choisir un positionnement différent. Il faut savoir que vendre du développement à un prix plus élevé que la moyenne entraîne une forte sélection pour les clients qui restent figés sur des coûts bas. Être rentable est pourtant essentiel pour Sogilis. Si nous avons une belle histoire qui se poursuit dans la durée avec un groupe leader dans l’aéronautique, la réalité est qu’il est difficile de rencontrer de grandes structures en tant que petite entreprise. C’est pour la qualité du travail, nos croyances et notre travail d’équipe que des entreprises souhaitent travailler avec nous. C’est pour cela que, naturellement, nous avons pris l’habitude de travailler avec de jeunes entreprises.

 

©www.levetchristophe.fr

 

Concilier technique et business pour accompagner les start-up

La création d’une offre triptyque pour accompagner nos clients

Confrontés à des problématiques et ayant su s’adapter au regard de l’intelligence de l’équipe, nous sommes allés au-delà du développement logiciel. La capacité à innover est d’autant plus forte avec de jeunes sociétés, qui ont besoin d’être accompagnées de l’idée au marché. Alors que les porteurs de projets sont souvent victimes du syndrome du garage (développer un produit en allouant toutes ses ressources sans se confronter au marché, et être en décalage avec la réalité), et dans une entreprise où l’innovation est favorisée, nous avons décidé de proposer une offre d’accompagnement inédite. L’approche start-up étant une réalité vécue par notre expérience, nous commençons à accompagner les porteurs de projet autour de leur business model grâce à la connaissance de Xavier et Laurent. Profiter du développement itératif que nous pratiquons pour tester, avoir un retour sur le marché et générer rapidement des revenus. Du prototypage et du test marché, jusqu’aux logiciels sur mesure de qualité. Comme les porteurs de projet ont des difficultés à se financer, nous recrutons Théo, un spécialiste de l’accompagnement sur les problématiques de financements publics, privés ou bancaires. Cerise sur le gâteau avec un renfort côté communication si nécessaire, avec Myriam à nos côtés.

 

3.CS_BUSINESS_BasPage

 

Commercer autrement, ou comment renverser le modèle des sociétés de service

Saviez-vous qu’il était possible d’être une société de service… sans commercial ? C’est bien ainsi que nous nous éloignons du modèle des sociétés de service traditionnelles. Construire une offre cohérente entre les équipes et nos collègues en charge de la partie commerciale, afin que ces derniers puissent aller chercher des projets en adéquation avec nos recherches. Lorsque les projets sont soumis aux développeurs et au reste de l’équipe, nous décidons si nous souhaitons aller plus loin. Ainsi, une avant-vente peut s’organiser. Nous sommes libres d’accepter, ou non, un projet. Chacun est au courant des contraintes économiques de l’entreprise, maîtrisées grâce aux tableaux de bord toujours accessibles. Nous nous assurons de réaliser des projets intéressants où nous sommes certains d’apporter une vraie valeur ajoutée. Projets choisis, initiatives encouragées. Voici comment peuvent naître des aventures extraordinaires.

 

Les initiatives Sogilis

La naissance d’un accélérateur : Startup Maker

Dans la continuité de l’offre d’accompagnement de start-up, qui est une prestation de service de Sogilis, des membres de l’équipe émettent l’idée de créer un accélérateur avec une approche du financement originale (l’investissement Lean). Victor participe ainsi à la pose des premières briques de l’accélérateur. Christophe et Laurent jouent donc leur rôle de dirigeants, qui consiste à concrétiser les initiatives des salariés. Ils fédèrent ainsi plusieurs experts et des investisseurs. Cela donne naissance à une nouvelle société autonome : Startup Maker, dont Sogilis est actionnaire.

 

Créer nos propres start-up : les débuts d’Hexo+

Innover, essayer, se tromper donne naissance à beaucoup de choses. À la machine à café, Etienne, Amin et Mouss, spécialistes des systèmes embarqués critiques en aéronautique, aimeraient bien utiliser leurs compétences dans le monde du drone, où le marché est encore peu structuré. Développer un drone robuste, avec les mêmes pratiques que dans l’aéronautique, et pourquoi pas ? L’idée suit son cours. Le rôle du dirigeant pour mettre en musique les idées des salariés repart de plus belle. Christophe va ainsi échanger avec l’équipe de Startup Maker, qui décidera de faire une expérience avec l’accélérateur : créer sa propre start-up en faisant les premiers tests marché, et en recrutant les dirigeants.

 

1.Developpement

 

Suite au pitch du projet au Startup Weekend Grenoble, Sogilis co-fonde Squadrone System, avec Startup Maker et d’autres actionnaires. La jeune pousse développe Hexo+, un drone autonome, capable de suivre et filmer les sportifs pour produire des vidéos aériennes de qualité professionnelle. Plusieurs mois de travail plus tard, une campagne de crowdfunding sur Kickstarter est lancée… et fait un carton : 1.3 million de dollars de pré-ventes. La collaboration entre Squadrone System et l’équipe de Sogilis est renforcée pour l’industrialisation du drone, tandis qu’en parrallèle, la société lève 3 millions d’euros. Nous avons même hébergé l’équipe de Squadrone System plusieurs mois dans nos locaux. Aujourd’hui, les drones de la campagne ont été livrés.

Si maintenant, vous savez tout du métier de Sogilis, on a encore des choses à vous dire : qui nous sommes vraiment, et comment se passe notre quotidien.

 

L’équipe Sogilis, c’est qui ?

Toutes ces initiatives sont possibles grâce à l’équipe. D’ailleurs, la croissance est tirée par la capacité à recruter les bonnes personnes, choisies par l’équipe suite à des candidatures spontanées la plupart du temps. Cela permet de s’assurer du partage des valeurs, de la qualité et de la cohésion des équipes.

 

Sogilis, une équipe pluridisciplinaire à l’objectif commun

2014 marque une véritable évolution dans notre société de développement logiciel. La création de produits intelligents prend une nouvelle dimension : comment toujours adresser un usage et un marché ? Le modèle évolue en permanence, rien n’est figé. C’est ainsi que l’équipe est devenue pluridisciplinaire.

Notre objectif, quel que soit notre métier, est d’aider nos clients à amener au marché des produits et services performants et en adéquation avec les besoins utilisateurs. Si le cœur de métier reste le développement informatique, les compétences deviennent multiples. Un juste développement, un bon design, une bonne compréhension marché et des moyens financiers permettent de toucher sa cible. Nous binômons ainsi avec nos clients à toucher leur marché, en les aidant à recruter et en transmettant compétences et expertise afin d’amener à l’autonomie.
Lorsqu’on parle de qualité, il y a 3 lectures dans notre vision. Les produits sont :

  • utiles : les bonnes fonctionnalités
  • utilisables : user friendly, facile à utiliser
  • maintenables et adaptables : durables dans le temps

Les compétences sont donc aujourd’hui multiples : développement, design et ergonomie, business model design, finance, communication… A côté de cela, le rôle du dirigeant est de partager sa vision en permanence, s’assurer que cette dernière soit partagée, et donner les conditions d’autonomie. Il permet de rendre concrètes les propositions des équipes, et leur en donner les moyens. Parce que nous choisissons nos clients, nous allons au bout de la démarche. Et ce qui ravit notre équipe, c’est de voir les retours de ces clients : leur enthousiasme est garant de la réussite d’un projet.

 

©www.levetchristophe.fr

 

Conserver nos valeurs durablement tout en maîtrisant la croissance

Accompagner la croissance de l’entreprise et son niveau d’exigence élevé, tout en préservant la cohérence du modèle et l’épanouissement de l’équipe : voici les défis de Christophe et Laurent. Quand on est 5, il est plus facile d’avoir une liberté d’initiative totale. Ce n’est pas la même chose que lorsqu’on est 10, 15, 25, etc. Tandis que nous sommes plus visibles dans l’écosystème logiciel, croître est naturel. Nous avons alors essayé de formaliser notre système d’entreprise, afin d’être capables de garder cette cohérence. Nos lectures ont été riches et nombreuses : L’entreprise du bonheur, La belle histoire de Favi, La vache pourpre, Liberté et Cie, Rework, Good to Great…

Nous construisons ainsi notre modèle, inspiré de différentes expériences et échangeons avec d’autres entrepreneurs. Les membres de l’équipe se fédèrent autour d’un sujet, d’une passion commun, d’un projet, en totale autonomie, sans manager. Cela peut être une technologie, un métier, un client.

Les missions qui nous animent sont l’enthousiasme du client, être rentable et prendre du plaisir au travail. En dehors de ces missions, chacun s’organise comme il le souhaite : il n’y a pas de règles. Cette liberté permet à chaque membre de l’équipe de choisir ses projets et outils, et d’organiser son emploi du temps, ses horaires et son lieu de travail.

 

Un modèle d’entreprise innovant

Libérer la capacité d’entreprendre et créer des vocations suscite l’intérêt. Et même un modèle de société ? C’est ce que nous remarquons en 2014, où les initiatives innovantes d’entreprises sont particulièrement mises en avant. Nous découvrons que ce que nous avons mis en place s’inscrit dans le mouvement de l’entreprise libérée. Les échanges avec d’autres sociétés sont toujours une source d’inspiration, c’est pourquoi nous prenons plaisir à faire connaître nos expérimentations.

 

©www.levetchristophe.fr

 

Nos perspectives : de la tour Eiffel au pays des kangourous

Que retenir de Sogilis aujourd’hui ? Des projets, encore et toujours ! Des jeunes pousses à de grandes sociétés telles qu’une banque, nous travaillons toujours dans des secteurs variés. Notre leitmotiv, côté développement, Shanti le résume très bien : créer des logiciels qui vont apporter à l’utilisateur final, enthousiasmer la personne qui va l’utiliser. Notre philosophie est toujours la même, quelle que soit l’utilisation des logiciels, dans un avion ou pour une appli mobile.

Aujourd’hui 33 au sein de l’équipe, nous avons monté une filiale en Australie et à Lyon. Etienne et Laurie, qui comptaient partir quelques années en Australie, continuent de travailler avec nous à Melbourne. Xavier crée une équipe autonome sur Lyon, également au travers d’une filiale. Bien entendu, toutes les entités partagent les valeurs, la vision et les croyances qui font notre différence. On a encore quelques belles aventures en train de naître. Valentin est à Paris en tant que business dev, afin de développer une activité produits issue de notre R&D.

 

Et Sogilis dans 10 ans ?

Ça dépend de l’équipe. Il faut d’abord mettre les personnes dans le bus avant de choisir sa destination, comme le dit Christophe !

1equipe

 

Myriam, avec l’aide de l’équipe

 

Pour en savoir plus, stay tuned…

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter et LinkedIn.

0.Haut_page
Tags : #accompagnement #amélioration continue #développement #management

31 mai 2016
  • Partager

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *